12/01/2008

jour 18 et 19 - vendredi 11 et samedi 12 janvier 2008

VICTOIRE0-500
 Vendredi 11 janvier : contrairement aux prévisions, quand nous nous levons au camp de base, c'est le grand beau temps que nous retrouvons et le vent est aux abonnés absents. Vu d'en bas, les perspectives semblent donc très bonnes pour que nos 5 compagnons qui ont passé la nuit au camp Berlin aient entamé leur tentative vers le sommet. Une longue attente commence pour nous. Vers 18h, enfin, nous apprenons par un message radio laconique que 2 de nos amis, un homme et une femme, ont atteint le sommet ! Vers 21h, finalement, nous avons Jean en direct à la radio. Tout va bien pour tous. Les 2 à avoir atteint le sommet sont Catherine et Patrick François dit Paton ! BRAVO à eux deux qui ont concrétisé avec succès les efforts de toute l'équipe depuis plus d'un an que cette expédition se prépare.
C'est le coeur en paix que nous pouvons donc aller dormir en essayant de maitriser notre impatience de retrouver demain nos 5 amis d'en haut et d'entendre le récit détaillé de leurs aventures.
Voici leur récit : malgré un départ fixé à 6h du matin, le groupe s'élance à 7h, avec crampons, guêtres, chaufferettes aux pieds et aux mains et lampe frontale dans un stress perceptible. Jean, malade et n'ayant pas dormi de toute la nuit décide de ne pas monter.
Let's go, la grande aventure commence !!! Vers 9h, le soleil se lève, les conditions climatiques sont idéales avec peu de vent. Le terrain est diversifié : de la caillasse, de la glace, de la neige et des versants très, très pentus. Très vite, le manque d'oxygène se fait sentir.
A Independencia, à 6:400m, Claire et Patrick, au bout de leurs forces décident d'arrêter et redescendent au camp Berlin. Paton et Catherine poursuivent l'ascencion, à un rythme différent, chacun accompagné et soutenu par un guide. Avancer de 25 pas, puis reprendre son souffle, puis faire 20 pas et s'arrêter un peu, puis 10 pas. Durant les 300 derniers mètres de dénivellation, impossible de faire 5 pas sans s'arrêter.
A 15h3O, Paton atteint le sommet, rejoint par Catherine 45 minutes plus tard. Victoire, le sommet est vaincu ! Après quelques photos avec les drapeaux, il faut déjà redescendre, piolet à la main et en cordée. Arrivée vers 20h30 au camp Berlin, exténués, mais heureux ! Les 5 se retrouvent et certains ont encore le courage de manger un apéritif de fortune.
Samedi 12 janvier : aux premiers rayons du soleil, vers 9h30, c'est le réveil. L'objectif unique de chacun, après tant d'efforts, est de descendre au camp de base. Les sacs sont lourds, les jambes fatiguées. Après les retards habituels, l'équipe entame la descente à 11h45 : passage par les camps de Nido et de Canada, avec arrêts pour récupérer les équipements et les sacs “MF” (matières fécales). La fin de la descente est exténuante. Les chutes en témoignent ! A 15h, c'est l'arrivée au camp de base; les rerouvailles sont émouvantes. Des pizzas faites maison attendent les montagnards. Comme c'est bon de se poser enfin !
Demain dimanche, retour vers Mendoza. Au programme, une descente de 7h à pied et 4h en voiture nous attend pour retrouver la civilisation.
Photo 1 : camp Berlin
Photo 2 :dans la montée vers le sommet
Photo 3 :la face Sud vu du sommet
Photo 4 : la descente vers le camp de base
Photo 5 :arrivée au camp de base
Photo 6: no comment
1-500
2-500
3-500
4-500
5-500
6-500

22:34 Écrit par Msg-Summits dans D - L'expédition | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

A Patrick françois Bravo Patrick pour ce magnifique exploit. Affections
Robert et Monique

Écrit par : Robert De Bauw | 12/01/2008

Félicitations! Toutes mes félicitations pour ce fantastique exploit! Je suis tous les jours le blog de l'expédition depuis le début du voyage, c'est passionnant et les photos sont superbes. Encore bravo à tous!
Stéphane Lommaert
Waterloo

Écrit par : Stéphane Lommaert | 12/01/2008

Bravo. Aux 2 vainqueurs du sommet, mais aussi à toute l'équipe qui les a portés. Nous avons suivi chaque soir votre aventure, mais ce samedi 12 le message avait un ton épique !
Patrick-Paton, nous sommes très contents pour toi ! Super, génial ! signé : les rampants de Bazoches.

Écrit par : Jean et Marie-Christine | 12/01/2008

A Claire et Jean-Luc Bonjour et d'abord Bravo à Tous. Quelque soit votre ascension, vous êtes allés au bout de vous-même et même sûrement au-delà. Nous ne pouvons pas rester insensible à vos exploits et un tout grand bravo à Catherine et Paton.
Nous avons suivis vos exploits tous les soirs et sommes impatients de voir nos photographes préférés ainsi que les sublimes images que vous allez ramener. Gros bisous et bon retour
Philippe, Nathalie, Gwendal et Kyrio

Écrit par : Philippe Laurent | 13/01/2008

Fantastique ! Chers voisins de Mont-Saint-Guibert, je félicite du fond du coeur toute l'équipe pour son exploit et tout particulièrement les deux personnes qui ont atteint le sommet. L'important n'est pas tellement d'atteindre l'idéal que l'on se fixe mais bien de le poursuivre de tout son coeur et de toutes ses forces. Cet idéal vous a nourri pendant des mois et a donné une dimension merveilleuse à votre vie. C'est ça l'essentiel ! Et encore merci pour nous avoir fait partager une expérience hors du commun... Et maintenant, il est grand temps que vous vous reposiez !
Très amicalement. Dominique

Écrit par : Briers | 14/01/2008

Les commentaires sont fermés.