17/01/2008

jour 23 - mercredi 16 janvier 2008

Retour au bercail: jusqu'à notre arrivée en Belgique nous vivons au jour le jour.
 
Le dimanche 13 nous nous levons de bonne heure pour prendre le PDJ à 8h30, nous préparons nos kitbags qui seront chargés sur les mules et nous partons de Plaza de Mulas vers 10h. En passant devant les gardes du parc, nous déposons nos sacs MF. Nacho enregistre auprès des gardiens les noms des membres qui ont atteint le sommet afin de les consigner pour l'éternité dans le registre du parc. Enfin la marche démarre: après quelques minutes sur le plateau de Plaza de Mulas nous descendons le “mur” vers la vallée. Nous sommes chargés avec des sacs  allégés au maximum: 2 à 3 litres d'eau, une veste coupe vent, un polar. Nous sommes accompagnés par Alejandro dit “Caraïbe”, un rescapé d'une équipe Espagnole qui a été frappé de MAM et a dû interrompre son ascension. Le rythme de la marche est beaucoup plus rapide qu'à l'aller. Mais que cette vallée semble longue: à chaque détour, elle se prolonge à nouveau et nous ne voyons toujours pas Confluencia. Les mules chargées de nos kitbags nous dépassent au galop. Nous faisons plusieurs arrêts. Pour atteindre Confluencia, nous devons descendre jusqu'au lit de la rivière que nous traversons sur un pont et puis remonter vers le plateau sur lequel se trouve le campement. Mon Dieu, que c'est dûr de devoir à nouveau monter sous le soleil au zénith et dans un nuage de poussière soulevé par la marche du groupe et le vent: nous marchons tous les yeux à peine ouverts, sans pouvoir respirer par la bouche. Nous atteignons Confluencia vers 16h. Après un spaghetti Bolognèse pour reconstituer nos forces, nous repartons vers Puente del Inca, que nous atteignons à 18h30. Nous embarquons dans un minibus pour Los Penitentes, où nous récupérons nos kitbags. Nous reprenons la route vers Mendoza. Nous arrivons à l'hôtel à 22h30 et après un rapide passage à la salle de bain, nous nous dirigeons vers l'auberge de Campo Base pour fêter notre succès avec un “asado” arrosé de bière et de vin. Nous rentrons à l'hôtel vers 2h30 avec quelques difficultés, mais le coeur et l'estomac rassasiés. Le lendemain, visite de Mendoza, achats de souvenirs, confirmation des vols de retour, ...
 
Mardi 15: nous prenons le minibus pour l'aéroport de Mendoza et embarquons vers Santiago. Après midi consacrée à la visite de Santiago: place des armes, palais de la Moneda, ... RAS.
 
Mercredi 16: nous embarquons vers l'aéroport et à notre arrivée, oh surprise, la file à l'enregistrement du comptoir Swiss traverse tout l'aéroport et le service de sécurité doit régler la circulation autour de cet énorme embouteillage. Les panneaux indiquent que le vol est “cancelado”. Après 1h30 d'attente, le responsable Swiss nous informe que l'avion est en panne à Sao Polo, et qu'on attend des informations pour la suite des évênements. Bref, nous continuons à devoir adapter le programme au jour le jour: la théorie de Nacho continue. Plus tard, on nous confirme que le vol est définitivement supprimé et qu'il n'y a pas d'autre vol de Santiago vers l'Europe hormis un vol de Iberia qui est déjà plein. Nous sommes embarqués direction le Sheraton où nous passons l'après-midi au bord de la piscine.
 
Jeudi 17: nous partons pour l'aéroport vers 12h sans information sur les vols du retour. L'aventure continue...
 
Quel que soit l'horaire de notre retour, nous remercions nos familles, amis, sponsors et inconnus qui nous on suivis, soutenus et encouragés tout au long de ce périple.
 
RDV le 19 avril 2008 pour la grande première de “l'aventure de MSG-Summits sur l'Aconcagua - à chacun son sommet” à la salle des loisirs sur la Grand' Place de Mont-St-Guibert.
 
Photos 1, 2 et 3: descente de Plaza de Mulas vers Confluencia
Photo 4: soirée mémorable au resto de Campo Base
Photo 5: le palais de la Moneda à Santiago
Photo 6: surprise à l'aéroport ... nous ne partirons pas aujourd'hui
Photo 7: en attendant péniblement le départ !
1
2
3
4
5
6
7

14:42 Écrit par Msg-Summits dans D - L'expédition | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/01/2008

jour 22 - mardi 15 janvier 2008

Juste un petit mot rapide depuis Santiago de Chili de la part de tout le groupe. Nous sommes desoles de ne plus avoir donne de nos nouvelles depuis l'atteinte du sommet par deux d'entre nous. Notre petit PC nous a lache : trop bien arrime sur la mule pendant le trajet de descente, l'ecran s'est casse. Des notre retour, promis, nous vous ferons part des derniers details de l'expedition et du retour a la civilisation.

Un tout, tout, tout grand merci pour tous vos encouragements. Ils nous soutenus pendant notre aventure qui, a certains moments,  ne fut, vous l'avez compris, pas evidente du tout.

A bientot en Belgique.6-500

14:56 Écrit par Msg-Summits dans D - L'expédition | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/01/2008

jour 18 et 19 - vendredi 11 et samedi 12 janvier 2008

VICTOIRE0-500
 Vendredi 11 janvier : contrairement aux prévisions, quand nous nous levons au camp de base, c'est le grand beau temps que nous retrouvons et le vent est aux abonnés absents. Vu d'en bas, les perspectives semblent donc très bonnes pour que nos 5 compagnons qui ont passé la nuit au camp Berlin aient entamé leur tentative vers le sommet. Une longue attente commence pour nous. Vers 18h, enfin, nous apprenons par un message radio laconique que 2 de nos amis, un homme et une femme, ont atteint le sommet ! Vers 21h, finalement, nous avons Jean en direct à la radio. Tout va bien pour tous. Les 2 à avoir atteint le sommet sont Catherine et Patrick François dit Paton ! BRAVO à eux deux qui ont concrétisé avec succès les efforts de toute l'équipe depuis plus d'un an que cette expédition se prépare.
C'est le coeur en paix que nous pouvons donc aller dormir en essayant de maitriser notre impatience de retrouver demain nos 5 amis d'en haut et d'entendre le récit détaillé de leurs aventures.
Voici leur récit : malgré un départ fixé à 6h du matin, le groupe s'élance à 7h, avec crampons, guêtres, chaufferettes aux pieds et aux mains et lampe frontale dans un stress perceptible. Jean, malade et n'ayant pas dormi de toute la nuit décide de ne pas monter.
Let's go, la grande aventure commence !!! Vers 9h, le soleil se lève, les conditions climatiques sont idéales avec peu de vent. Le terrain est diversifié : de la caillasse, de la glace, de la neige et des versants très, très pentus. Très vite, le manque d'oxygène se fait sentir.
A Independencia, à 6:400m, Claire et Patrick, au bout de leurs forces décident d'arrêter et redescendent au camp Berlin. Paton et Catherine poursuivent l'ascencion, à un rythme différent, chacun accompagné et soutenu par un guide. Avancer de 25 pas, puis reprendre son souffle, puis faire 20 pas et s'arrêter un peu, puis 10 pas. Durant les 300 derniers mètres de dénivellation, impossible de faire 5 pas sans s'arrêter.
A 15h3O, Paton atteint le sommet, rejoint par Catherine 45 minutes plus tard. Victoire, le sommet est vaincu ! Après quelques photos avec les drapeaux, il faut déjà redescendre, piolet à la main et en cordée. Arrivée vers 20h30 au camp Berlin, exténués, mais heureux ! Les 5 se retrouvent et certains ont encore le courage de manger un apéritif de fortune.
Samedi 12 janvier : aux premiers rayons du soleil, vers 9h30, c'est le réveil. L'objectif unique de chacun, après tant d'efforts, est de descendre au camp de base. Les sacs sont lourds, les jambes fatiguées. Après les retards habituels, l'équipe entame la descente à 11h45 : passage par les camps de Nido et de Canada, avec arrêts pour récupérer les équipements et les sacs “MF” (matières fécales). La fin de la descente est exténuante. Les chutes en témoignent ! A 15h, c'est l'arrivée au camp de base; les rerouvailles sont émouvantes. Des pizzas faites maison attendent les montagnards. Comme c'est bon de se poser enfin !
Demain dimanche, retour vers Mendoza. Au programme, une descente de 7h à pied et 4h en voiture nous attend pour retrouver la civilisation.
Photo 1 : camp Berlin
Photo 2 :dans la montée vers le sommet
Photo 3 :la face Sud vu du sommet
Photo 4 : la descente vers le camp de base
Photo 5 :arrivée au camp de base
Photo 6: no comment
1-500
2-500
3-500
4-500
5-500
6-500

22:34 Écrit par Msg-Summits dans D - L'expédition | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |